Demedicalisering zwangerschap/ démédicalisation grossesse

grossesse1FR: Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) déconseille tout examen dont les bénéfices pour la future mère et le bébé ne seraient pas nettement supérieurs à ses désavantages. Le centre rappelle que la grossesse, “qui n’a rien d’une maladie”…

Attention, le stress relié a ces tests divers peut justement déclencher des complications!

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a remis à jour ses recommandations cliniques pour le suivi médical des femmes enceintes à bas risque. Le KCE déconseille tout examen dont les bénéfices pour la future mère et le bébé ne seraient pas nettement supérieurs à ses désavantages. Les recommandations s’inscrivent dans la tendance édictée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de démédicaliser la grossesse, “qui n’a rien d’une maladie”, rappelle le centre. Le KCE réitère ses recommandations pour toute une série d’examens dont les bénéfices restent bien établis: la surveillance du poids, de la tension artérielle, l’examen des urines, l’écoute du cœur du bébé, le dépistage du diabète, etc. Il maintient également le nombre d’échographies nécessaires à deux (début et mi-grossesse), voire trois (au troisième trimestre). Le nombre de consultations prénatales reste idéalement de dix pour une première grossesse et de sept pour les suivantes. Le KCE déconseille tout dépistage dont les bénéfices pour la future mère et le bébé ne seraient pas nettement supérieurs à ses désavantages.

NL: Het Federaal Kenniscentrum voor de Gezondheidszorg (KCE) raadt, bij normale zwangerschappen, onderzoeken af die niet duidelijk grotere voor- dan nadelen bieden voor moeder en kind. Het centrum herinnert eraan dat de zwangerschap geen ziekte is…

Opgelet, de stress die samengaat met de verschillende diagnoses kan zelf complicaties veroorzaken!

Het Federaal Kenniscentrum voor de Gezondheidszorg (KCE) pleit voor een demedicalisering van de zwangerschap, en sluit zich zo aan bij de Wereldgezondheidsorganisatie (WHO). Dat staat in een nieuwe richtlijn over de opvolging van zwangere vrouwen met een laag risico. Daarin staat dat bij vrouwen bij wie men verwacht dat de zwangerschap normaal zal verlopen, onderzoeken worden afgeraden die niet duidelijk grotere voor- dan nadelen bieden voor moeder en kind.

Sources:

NL: http://www.demorgen.be/binnenland/-medicalisering-van-zwangere-vrouwen-met-laag-risico-moet-anders-a2379977/

FR: http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/belga/le-kce-plaide-pour-la-demedicalisation-de-la-grossesse-dans-ses-nouvelles-recommandations-5591cc763570e4598ca6b9d5

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s