Four à micro-ondes: experience par le professeur Henri Joyeux

micro-ondes_690x350-690x350Malgré les risques potentiels due au fonctionnement intrinsèque du four à micro-ondes, c’est appareil est présent dans la majorité des foyers occidentaux. Voici une petite expérience menée par le Professeur Henri Joyeux, cancérologue réputé.

Les micro-ondes à usage alimentaire: une toxicité indirecte –

C’est indirectement que le micro-ondes (qui n’émet pas de micro-ondes extérieures quand il est bien isolé) nuit à la santé. En effet, cet appareil chauffe les aliments en orientant leurs molécules d’eau dans un sens et dans l’autre, au rythme de 2 milliards de fois par seconde! De nombreuses modifications de la structure des aliments sont engendrées dont l’effet délétère est encore mal connu.

Cependant, une expérience menée au CHU de Montpellier par le Pr[ofesseur] Joyeux laisse présager de leur extrême toxicité sur notre système immunitaire. Trois lots de souris ont été nourris avec les mêmes aliments apprêtés différemment: pour le premier lot, cuisson par micro-ondes, pour le deuxième lot, cuisson à la cocotte-minute, pour le troisième groupe enfin, cuisson à la vapeur douce ou donnés crus. Les souris de premier lot ont d’abord refusé de se nourrir puis, affamées, elles ont fini par manger ce qui leur était proposé!

Des cellules cancéreuses ont ensuite été inoculées aux trois populations. Dans le premier lot, 100 % des individus en sont morts, dans le second 50 % et dans le dernier, aucun!

Source: Le hors-série n° 5 de Pratiques de Santé (17 juillet 2007, page 6)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s