Le sel: ami ou ennemi?

Salt-Danger-1847217Voici un article qui va dans le sens contraire de l’avis prépondérant comme quoi le sel serait l’ennemi de notre santé. Le sel conduirait a une hypertension, avec un risque cardiovasculaire augmenté. L’auteur de cet article nous explique que ce n’est pas noir et blanc, mais qu’il est question d’équilibre entre le potassium et le sodium. Il fait aussi la distinction entre le sel blanc raffiné qu’il considère comme poison, et le sel marin non-raffiné (riches en minéraux). Bonne lecture.

La preuve “sans équivoque” d’un lien entre le sel et l’hypertension a été officiellement apportée dans les années 70, date à laquelle un chercheur américain est parvenu, en effet, à provoquer de l’hypertension chez des rats en leur faisant manger l’équivalent humain de 500 g de sodium par jour !!! Voilà comment un détraqué de laboratoire a réussi à tourner la tête de l’ensemble du corps médical au sein duquel pas un médecin, pas un ponte n’a relevé la stupidité d’une telle étude. Depuis, des millions d’hypertendus ont gâché tous leurs repas pendant des années croyant que c’était indispensable à leur salut. Tâchons de rétablir la vérité sur le sel.

1 – C’est vrai le sel raffiné est tout simplement toxique

Il faut savoir que le sel raffiné blanc couramment vendu dans le commerce est toxique pour l’organisme, comme tous les produits chimiquement purs. Les produits purs n’existent pas dans la nature, et ce sont les micro-éléments qui annulent l’agressivité de la molécule de base. De plus, le sel est systématiquement ionisé, c’est-à-dire passé à la radioactivité gamma.Marakkanam_Salt_Pans

Du coup il est mort et n’a plus aucune valeur thérapeutique. Tous les alchimistes savent cela. Pour votre santé, vous devez acheter uniquement du sel de mer intégral bio qui contient la totalité des micros éléments de l’eau de mer, le nec étant la fleur de sel qui a été véhiculée et amassée par le vent.

2 – Mais c’est l’équilibre sodium/potassium le vrai problème

Il existe une pompe sodium-potassium au niveau des membranes cellulaires qui joue un rôle déterminant dans le maintien du potentiel de repos des cellules nerveuses, musculaires et cardiaques. Cette pompe permet d’échanger les ions sodium (Na+) issus du milieu intracellulaire avec les ions potassium K+ issus du milieu extracellulaire dans un rapport précis de 3 Na+ pour 2 K+.

Cette pompe est donc responsable du maintien du volume des cellules, celui-ci dépendant de leur l’hydratation. Les détails de ce mécanisme est un casse-tête de scientifiques que nous n’aborderons pas. Selon un article publié en 1985 dans la revue scientifique The New England Journal of Medicine, et intitulé “Paleolithic Nutrition”, nos ancêtres chasseurs-cueilleurs consommaient 11 g de potassium par jour et 0,7 g de sodium. Cette proportion s’est aujourd’hui inversée, le régime moderne actuel apportant plutôt 2,5 g de potassium par jour et 4 g de sodium.

Si nous examinons le cas extraordinaire des Indiens Yanomami de l’Amérique du Sud, l’on constate que ces gens fascinants ne consomment pratiquement aucun sodium (sel de table), mais que chaque adulte absorbe environ 8,5g de potassium chaque jour. Ils sont incroyablement en forme et n’ont pas d’antécédents d’arthrite, d’ostéoporose, d’hypertension, ou de douleurs cardiaques.

Il faut garder en tête que chez les Indiens Yanomami, la pression sanguine moyenne est de 95/60 et n’augmente pas avec l’âge. Essayez de comparer avec la pression “normale” de l’AMA occidentale de 120/80 qui augmente ensuite rapidement alors que vous ingérez plus de sodium et perdez plus de potassium en vieillissant.

La seule différence significative entre les Yanomami et les américains ou les australiens est que les Yanomami sont bourrés de potassium santé, pendant que nous sommes bourrés de sodium toxique car raffiné. Les chercheurs ont aussi noté qu’un autre bénéfice pour les Yanomami était l’absence d’obésité, alors que  les adultes des populations industrialisées ont presque systématiquement un gain de poids avec l’âge.

Ces observations sont confirmées par le principe de l’équilibre Yin/Yang (qui a 5000 ans d’âge) Rappelons-nous : tout ce qui est YIN est mou, hydraté, sucré, doux, vaporeux, dilaté, antidote de la chaleur. Tout ce qui est YANG est dur, sec, salé, amer, compact, antidote du froid. Ainsi, par exemple, il est ainsi facile de comprendre que c’est une ineptie de se charger en sucreries en hiver si l’on ne veut pas se fragiliser aux maladies.salt_0310

Dans le principe Yin-Yang de la macrobiotique, il est établi que le rapport harmonieux sodium/potassium est de 1 volume de sodium pour 5 volumes de potassium. C’est ce  rapport que l’on retrouve dans le riz (complet), qui est la référence absolue de l’équilibre alimentaire.

3 – Qu’est-ce que l’hypokalmiémie

Ce sont les problèmes dus au manque de potassium, qui est essentiel dans de multiples régulations :

  • Fonctions cardiovasculaires et nerveuses,
  • contrôle des surrénales,
  • transfert des nutriments dans les cellules,
  • libération de l’énergie musculaire,
  • l’équilibre en eau,
  • récupération d’énergie,
  • soulagement des rhumatismes en forçant les acides à quitter les articulations,
  • élimination des déchets,
  • désensibilisation naturelle à la douleur,
  • contrôle des convulsions,
  • soulagement des migraines,
  • activation de guérison des contusions et blessures,
  • contrôle de la masse osseuse,
  • contractions musculaires (y compris le c?ur),
  • métabolisme des glucides,
  • nombreuses réactions enzymatiques,
  • synthèse des protéines.

Une complémentation en chlorure de potassium est donc indiquée dans les possibles problèmes suivants :

  • acidose de sang,
  • angine de poitrine,
  • arthrite rhumatoïde,
  • arthrite,
  • arythmie cardiaque,
  • calculs rénaux,
  • cataracte,
  • constipation,
  • crampes,
  • douleurs cardiaques,
  • faiblesse musculaire,
  • hypertension artérielle,
  • impuissance sexuelle,
  • infarctus et AVC,
  • ostéoporose,
  • problèmes de mémoire,
  • rétention d’eau,
  • soif continuelle,
  • ulcères et cancer de l’estomac.
4 – Mais les lobbies pharmaceutiques n’aiment pas les gens en bonne santé

À cause des pressions soutenues des lobbies des multinationales pharmaceutiques, et en dépit de l’accès total et sans restriction à de réelles données scientifiques procurant de solides preuves de la carence étendue en potassium, la FDA a délibérément ignoré de spécifier l’ADR (l’apport Diététique Recommandé) en passant une loi restreignant le contenu en potassium de tous les médicaments alternatifs à la dose quotidienne ridicule de 100mg. (Ils ont fait la même chose avec la vitamine C).

Afin de garder les médecins sous le coude, la FDA ainsi que la AMA ont fait circuler de nombreuses histoires terrifiantes au sujet du potassium, dont la rumeur effrayante que “trop” de potassium va vous tuer en arrêtant votre coeur de battre, comme dans les cas d’exécution par injection mortelle (à part que l’on injecte carrément 50 ml de chlorure de potassium concentré dans les veines du condamné).

La voie d’entrée normale du potassium dans le corps est par la bouche, soit sous forme de nourriture, ou quelquefois sous forme de solution faite de chlorure de potassium hydrosoluble à 100% dissout dans du jus de fruit. Quand le potassium passe par le transit digestif, les cellules extraient ce dont elles ont besoin et l’excédent est ensuite rejeté hors du corps, partiellement comme déchet solide, mais surtout par les reins sous forme d’urine.

Les scientifiques dignes de ce nom conviennent que les besoins quotidiens en potassium pour un adulte se situent entre 3,2 et 4,7 g, mais l’apport moyen par la chaîne alimentaire est maintenant de seulement 1,5 à 2 grammes par jour, représentant globalement un manque journalier de 1,7 g, ceci en raison des engrais chimiques qui carencent les récoltes.

Le rapport pondéral potassium / chlorure étant de 1,6, cela nous donne un apport nécessaire en chlorure de potassium allant de 5 à 7,5 g par jour. Des études ont été faites en double aveugle au long court avec des vétérans militaires qui ont été partagés en 2 groupes : le premier a été nourri avec du sel enrichi en potassium et l’autre avec du sel ordinaire. Dans le premier groupe, le niveau de potassium sanguin a augmenté de 76% ; dans le  2ème groupe, il a diminué de 17%.

De plus, ils ont constaté que dans le 1er  groupe, la mortalité par maladie cardio-vasculaire avait diminuée de 40% par rapport au 2ème  groupe témoin.

5 – Des bons pourvoyeurs de potassium

Comment vous assurer d’avoir ces deux nutriments dans une meilleure proportion ?

Abandonnez les plats préparés et la nourriture transformée industriellement, au profit d’aliments frais, entiers, et si possible cultivés biologiquement pour assurer une bonne densité en minéraux. Ce type de régime vous apporte naturellement de plus fortes doses de potassium que de sodium. Hélas, environ 80 % des apports de sel (sodium) de la population française viennent aujourd’hui de la nourriture industrielle : pain, lasagnes, pizzas surgelées, plats préparés, conserves mais aussi biscuits et céréales du petit-déjeuner.

Et cela vaut aussi pour la restauration rapide (snacks, sandwicheries, pizzerias, kebabs, fast-foods américains…) Tous les fruits et légumes sont de bonnes sources de potassium, mais certains sont  évidemment meilleurs que les autres :

  • Haricots blancs cuits : 1189mg pour une tasse de 250 ml.
  • Haricots de soja, cuits : 970mg  toujours pour une tasse
  • Pommes de terre avec la peau :1081mg pour environ 175 g
  • Pommes de terre épluchées : 610mg pour environ 175 g
  • Lentilles et pois cassés : Autour de 700mg pour une tasse.
  • Tomates en purée : 580mg pour une 1/2 tasse..
  • Courges : 900mgr pour une 1 tasse
  • Epinards : 886mg pour une 1 tasse
  • Artichaut : 425mg pour un artichaut moyen (pauvre)
  • Banane : 422 mg pour une banane (pauvre)

Mais il y a aussi en outsiders :les fruits secs comme les figues, papaye, brocolis, choux de Bruxelles, patates douces, avocats, asperges, potiron.

6 – Que faire dans l’urgence de pathologies sévères dues à la carence en potassium ?

Se procurer en pharmacie ou sur Internet du Chlorure de potassium pur en poudre.

Peser avec une balance ménagère électronique de précision 3 g de chlorure de potassium à dissoudre dans de l’eau (c’est salé et un peu amer) ou dans un jus de fruit… recommencer toutes les 8 h, ce qui donne 3 fois par 24 h. Les soulagements doivent apparaitre au moment où vos carences en potassium sont normalisées.

Ensuite passez en mode d’entretien. Parallèlement, il vous faudra saler le moins possible en sel ordinaire. Attention, si vous êtes insuffisant rénal, réduire prudemment les doses afin qu’il ne se produise pas de phénomène d’accumulation pouvant nuire au coeur.

7 – Puis en mode d’entretien

– Solution “complément alimentaire” : passer les 3 g de chlorure de potassium à 1 seule fois par jour

– Solution naturelle : Revenir à une alimentation raisonnée, basée sur des produits identifiables, frais, et si possible bio, est le moyen le plus efficace de retrouver la santé, pour consommer moins de sodium, et plus de potassium.

Heureusement qu’il y a aujourd’hui un fort courant d’agriculteurs Biologiques pour redonner aux fruits et légumes les vitamines et les minéraux qu’ils devraient toujours avoir.

8 – Deux dernières choses

1 – Penser que si vous êtes sous diurétiques, laxatifs permanents, sous certains médicaments, ou bien soit anorexique ou boulimiques, vous êtes automatiquement en carence potassium. 2 – Savoir que plus on sale les aliments (sel de cuisine), plus il faut compenser en sel de potassium pour respecter la proportion 5 pour 1.

Michel Dogna

Source: http://www.alternativesante.fr/manger-sain/ce-n-est-pas-le-sel-qui-est-dangereux-c-est-la-carence-en-potassium#.VQsAAvv7zBc.facebook

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s