La pedofilie dans les medias

En Grande Bretagne, une série de cas de pédophilie (souvent posthume) dans la haute société a été largement couvert par les médias. Ceci révélerait que les médias ont une certaine indépendance vis-a-vis de la pression commerciale et politique? Ou ont-il un agenda caché?

Voici ma modeste traduction d’une partie d’une chronique sur RT News UK sur ces récentes révélations au Royaume Uni.

Dans les rangs des pédophiles de la haute société Britannique on dénombre des noms comme Rolf Harris, Jimmy Savile, Gary Glitter, et Cyril Smith, et la liste ne cessent de gonfler … Récemment Clement Freud – petit-fils de Sigmund Freud – a rejoint le club. Clement Freud était un député libéral connu aussi comme une personnalité de la radio au Royaume-Uni.will-lgbt-add-pedophilia-as-sexual-orientation-gay-same-sex-all-love-not

Quand je regarde les médias, je ne prête pas attention aux histoires individuelles mais plutôt aux tendances éditoriales. Vous trouveriez toujours quelque chose vers laquelle le publier est orienté, de sorte que mon attitude est plutôt la suivante: comprendre pourquoi cette article est paru, et pourquoi maintenant?

La réponse selon laquelle les considérations financières dictent la politique éditoriale n’est pas satisfaisante. Il y a une centaine de sujets, tous plus sensationnels et choquants que le scandale du Watergate , auxquels les médias traditionnels ne s’intéressent nullement.

Les médias de masse sont assis sur des sujets évidents mais n’y prêtent guère attention. Ils marchent au pas et désignent de fou ceux qui osent remettre en question l’orthodoxie sur -par exemple- les épandages chimiques aériens ,  le «réchauffement planétaire», la légitimité de la fiscalité, ou une série d’«événements» qui comme par magie donnent aux gouvernements les leviers pour sacrifier le peu des droits individuels qui nous reste sur l’autel d’un plus grand bien qu’ils définissent.

Dans le cas de la maltraitance des enfants, les faits montrent que Clement Freud – ainsi que tous les autres pédophiles – n’a pas commencé a abuser des enfants la semaine dernière. Il a commis ces méfaits depuis très longtemps, et a toujours été couvert.  Alors, pourquoi maintenant ce grand intérêt des médias?

Les médias du Système sont discrédités. Comme dans le Magicien d’Oz, ils sont une machine qui produit une longue ombre effrayante, une machine qui exige que vous regardez à la sortie de sa production plutôt que de son processus afin d’être efficace.

Ma conclusion est que, lorsque les puissances en place ont voulu protéger les salauds mentionné ci-dessus, ils l’ont fait. Et le fait qu’ils ont choisi de ne plus les protéger est une décision stratégique.

Pédophilie: la prochaine révolution des droits sexuels?

Les lois ségrégationnistes étaient d’application aux États-Unis jusqu’en 1965. Et l’Association Américaine de Psychiatrie (APA) considérait l’homosexualité comme un trouble avant 1973.

La question n’est pas si certaines choses peuvent et doivent changer, mais où l’on trace la ligne rouge dans une société qui dépourvue de boussole et carte morale.

En 2013, l’APA a semblé essayer de brouiller les lignes sur la pédophilie, mais a été exposé. Les médias ont tenté de faire passer cette effort de l’APA comme une erreur, tandis que l’APA a révisé et clarifié sa position.

Nous voila en 2016, ou le journal The Independent produit des articles tels que “la pédophilie: une ‘orientation sexuelle’ – comme étant hétéro ou gay“, tandis que d’autres articles prolifèrent servant à humaniser le pédophile et exigent de nous de la sympathie.

En apparence, il semble que les pédophiles tels que Savile, Smith et le reste reçoivent ce qu’ils méritent – du moins à titre posthume. Mais l’effet psychologique collatéral n’est pas celui d’une aversion grandissante face à leurs crimes, mais d’une insidieuse accoutumance à leur égard.

Sir Clement Freud. © Wikipedia

Clement Freud

Le processus de notre exposition grandissante à ce mal ne se fait pas dans l’isolement. Le contexte plus large est celui ou les lignes morales deviennent floues sous la bannière d’une triste farce, celle dans laquelle la politique sexuelle, « la fluidité du genre», la décriminalisation de la bestialité … jouent un rôle. Et cette démonstration de moralité inversée est étayée par un système qui arrache les enfants à leur foyer en toute impunité – plus de 10.000 sont ainsi enlevés au Royaume-Uni chaque année – et souvent entraînés dans des institutions ou les pédophiles opèrent. Ce contexte général indique un environnement ou le chaos moral règne.

Et même si les médias ont a présent choisi d’exposer quelques cas de pédophiles de la haute société (mais clairement pas tous), l’effet psychologique net – compte tenu de la rapidité des cas et le contexte susmentionné – a été la création d’un climat où l’existence – et peut-être même la future acceptation – de la pédophilie semble de plus en plus inévitable.

Le bombardement des ces cas de violence désensibilise le public. Tout comme l’exposition répétée à la violence dans les jeux vidéo tend à nous acclimater, l’exposition répétée dans les médias à cas de maltraitance d’enfants peut diminuer notre sensibilité à ses horreurs.

Ceci est la raison pour laquelle la récente révélation de Freud est particulièrement intéressante. A ce panthéon de monstres a été rejoints Freud – un type vue comme étant un intellectuel accueillant et une figure paternelle, qui serait donc potentiellement, aussi un monstre.

Vous surcharger d’information plus que vous ne pouvez traiter  est une stratégie de guerre de guerre d’information.

Un homme – Rodney King – a été vu battu par la police après avoir été appréhendé après une poursuite en voiture à grande vitesse en état d’ivresse. Cet événement unique a engendré les émeutes de Los Angeles de 1992.

Aujourd’hui, l’utilisation abusive du Taser de la police est si courante au Etats Unis qu’elle est à peine considéré comme une information à traiter.

Le fait que les médias ont brisé la glace sur la question de la pédophilie après un silence long et ferme – pour maintenant surcharger les esprits de cas similaires – pointe vers l’hypothèse qu’une stratégie visant à acclimater,  normaliser et à rendre banale la pédophilie.

Ainsi, alors que les médias prétendent, 30 et 40 ans après le faits, de redresser les torts – et que les réactions d’aversion pour chaque nouveau cas d’abus d’enfants sont encore déclenchées individuellement chez les gens normaux – l’effet psychologique net de la politique d’information actuelle est d’accoutumer le public au sujet.

Mon espoir est que, en identifiant comment ces techniques fonctionnent, je pourrais jouer un rôle en aidant les gens a continuer d’avoir des réactions d’aversion appropriée à cette abjection, et ne pas être trompé en permettant à leurs reactions naturelles  édulcorées ou compromises sous un déluge de répétition un contexte de normes en constante évolution.

 

Source:

https://www.rt.com/op-edge/347642-pedophilia-uk-media-norms/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s